Rechercher
  • Corinne MILLERAT

La colère...

Mis à jour : 20 avr. 2020


Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de la colère, celle qu'on exprime, trop, ou mal, celle que l'on garde au fond de soi et qui nous ronge, ou encore celle qui nous porte, la ´saine agressivité´ dit on en Gestalt.

Celle qui sort trop, ou au mauvais moment, n'est jamais féconde. On peut avoir l'impression qu'elle nous soulage... mais ce soulagement n'est que temporaire. Dans ces conditions, nos actes ou nos mots vont avoir un impact sur la relation dans laquelle la colère s'est exprimée. La personne en face peut être blessée et, du coup, exprimer sa propre colère, ce qui ne mène en général à rien de profitable, ni pour moi, ni pour l'autre, ni pour la relation... ni pour le taux vibratoire du monde.

La colère refoulée est tout aussi néfaste. Elle ronge notre corps de l'intérieur et transparaît malgré nous. Elle nous mène à critiquer, à juger, à voir le verre à moitié vide, à se dévaloriser,

Souvent ces 2 types de colères ont trouvé naissance dans notre enfance et cachent une autre émotion, intolérable à nos yeux (tristesse, humiliation, honte, etc).


La saine colère est celle qui nous pousse à Agir d'une manière juste et féconde. Elle accepte la situation telle qu'elle est mais refuse de se résigner. Elle provoque donc un changement. On reconnaît la saine colère à ses fruits. Si le résultat de l'action est juste et profitable, alors la colère était saine. Si le résultat de l'action est néfaste, alors c'est notre système de défense, notre ego, qui a agi et ce n'est jamais fécond.

Et vous, vous souvenez vous avoir agi, mu par une Saine colère ?  Avez  vous envie de me partager votre expérience ?


« Éviter les conflits externes revient à en créer des internes ». Fritz Perls


Chaleureusement 

Corinne 



#Stress #Travail #Détendre

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout